L'Inde, la vie, le travail, l'aventure...

Deux jours au cur dun festival local

Un petit article que je n'ai pas eu le temps de publier avant mon départ pour mes 2 semaines de road trip. Le voici donc !! Je vous ai parlé dans mon dernier article de l’asso Timbaktu. Pour ceux qui n’ont pas lu cette lettre faites donc un tour ici avant de lire la suite…vous comprendrez mieux !!

 

Tous les ans, Timbaktu organise en collaboration avec le village de C.K.Palli (pour les intimes !! ;P) le festival de l’environnement, deux jours pour promouvoir les techniques d’agricultures bio et tout ce qui va avec. Au programme de la 1ere matinée, différentes interventions pour présenter le festival : Le directeur et organisateurs bien entendu, mais aussi des fermiers bios qui viennent parler de leur expérience personnelle. Une fois ces présentations finies, c’est partis pour la fête !! Comme tout festival qui se respecte, le lieu a été organisé en carré. Au centre une grande tente a été installée (de l’ombre ! De l’ombre !) avec une scène et un grand espace de moquette devant pour s’assoir, pour accueillir les différentes animations, et tout autour, des stands. Parmi ceux-ci des stands présentant les différentes variétés de graines locales, les espèces d’arbres présents dans la région, les outils traditionnels utilises pour l’agriculture durable, les préparations bio qui remplacent les produits chimiques, les différentes espèces de poules, chèvres, moutons et bœufs locaux…et bien sur Timbaktu présentait et vendait ses produits bios ainsi que ses tissus et les enfants de l’école avaient créé une ville miniature en papier recyclé. Une petite salle a également été transformée en petit cinéma local pour y projeter des documentaires sur l’agriculture biologique. Pendant tout la premières journée se succédaient sur la scène centrale groupes de musique locaux, chanteurs, joueurs de flûte (rassurez vous vous, les rats ne les avaient pas suivis !!), etc.…Puis le soir, a 20h (enfin, aux alentours, on est a l’heure indienne ne l’oubliez pas) c’est l’heure du traditionnel théâtre d’ombre (tradition qui hélas se perds, cette famille locale est la dernière troupe à jouer en Inde). Une première histoire courte a été jouée, présentant la vie d’un fermier qui passe a l’agriculture bio (on est dans le thème ou on l’est pas hein !! ;P). Puis c’est l’heure de la traditionnelle histoire du prince Rāma, 7e avatar du dieu Vishnou (et non « Skippy »…les bien avisés comprendrons la référence !!). Se fameux Rāma après avoir été destitue du trône de son père dont il était le légitime héritier, s'exile d'Ayodhya, accompagné par sa femme Sîtâ et son frère Lakshmana. Puis Sîtâ est enlevée par le démon Râvana et emprisonnée à Lankâ (qu'on identifie généralement à l'île de Sri Lanka). Après une longue et pénible recherche, Rāma la délivre avec l'aide d'Hanuman, général de l'armée des singes (…ou resto chinois bien connus des habitants de Marx Dormoy, 18e arrondissement de Paris). Râvana est tué par Rāma qui récupère ensuite son trône et gouverne son royaume avec une grande sagesse. Le tout est raconté en Telugu il m’est donc difficile de comprendre mais a entendre les rires autour de moi ca a l’air plutôt drôle ! Et Moly et Dhouvi, les 2 filles du directeur me racontent l’histoire petit à petit. Ca pourrait paraitre long 1h a suivre 1 théâtre d’ombre dans une langue incompréhensible mais une bonne partie de l’histoire est racontée en musique (On sait de qui tient Bollywood !!) et entendre tout le monde rire autour de moi me fonds dans l’ambiance et finis par me faire rire aussi. Apres le théâtre d’ombre, différents chanteurs et danseurs font leur show l’un après l’autre. Nous quittons la fête vers minuit mais celle-ci continuera jusqu'à 4h du matin. La plupart des gens dorment sur place, tous ensemble sur la grande moquette. Pour ma part, j’ai sortis mon lit de la chambre pour le mettre dans la petite cours centrale de la guest house et j’ai dormis à la belle étoile…un vrai bonheur !! Le lendemain la fête reprenait à 10h et cette fois c’est les enfants qui mènent la danse. Tout au long de la journée des groupes d’enfant de l’école, menés d’une main de maitre par leur professeur, ont présenté différentes danses avec toutes sortes d’accessoires : drapeaux, bâtons qu’ils tapent entre eux a un rythme impressionnant, instruments de musique type tambourin, etc…Nous avons aussi eu le droit a un espèce de gourou qui brulait de la paille pour en faire je ne sais trop quoi, qui passait une ficelle entre dans son nez et ressortais par sa bouche pour y accrocher un rondin de bois (moi qui croyais qu’ils avaient des éléphants pour ça !! :P) et qui a fini par manger un scorpion…Bon, j’ai préféré les enfants qui dansaient !!

 

Pendant ces deux jours, le déjeuner était servi gratuitement pour tous. Tous les fermiers ont donné une partie de leur récolte pour pouvoir nourrir tout ce beau monde (au moins 400 personnes !!). Une grande tente avait été installée à côté du lieu du festival avec des 3 lignes (comme pour acheter les billets) et au bout une longue table avec au bout de chaque ligne une grande pile d’assiettes en carton, une ENOOOORME cuve de riz et un gros sceau de sauce. Un par un, a la chaine, on nous donnait assiette, puis riz, puis sauce. Un repas très basique mais très bon et très bio…Et bio, c’est bion ! :D

 

 Voila donc 2 belles journées ajoutées à mon expérience ici. De très bons moments passés au cœur de la culture locale et de l’environnement



28/06/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres