L'Inde, la vie, le travail, l'aventure...

Parrainer un enfant

Comme vous l’avez bien compris à travers mes différents textes, je suis tombée amoureuse de Timbaktu et des enfants de l’école. Ca me rend tellement heureuse de voir que malgré leur situation familiale très difficile et leur passé souvent douloureux, ils ont accès ici à une vie normale et une éducation (ce qui est la clé de la réussite pour sortir de ce cercle de pauvreté dans lequel ils sont nés). Ils sont tous tellement attachants, c’est très difficile à expliquer avec des mots, il faut venir sur place pour le comprendre. Maman et Giulia, une de ses amies qui est venue avec elles, pourront vous le confirmer, 2 jours avec eux leur ont suffi pour être conquises !!

 

Comme je l’ai expliqué précédemment, l’école de Timbaktu ( Timbaktu étant une ONG) offre un accès à l’éducation aux plus pauvres des pauvres ; ce sont souvent des enfants dont la situation familiale est très instable (parents mendiants, alcooliques, violents, parent unique…et j’en passe). Les enfants dont la situation chez eux est invivable sont hébergés sur place. Ainsi 60 élèves sur 100 vivent à Timbaktu 24h/24, les 40 autres viennent le matin avec le bus de Timbaktu et repartent le soir. Pour nourrir et prendre soin de ces enfants 24h/24, il y a une équipe de 7 professeurs, une directrice et une dizaine de personne travaillant en cuisine pour nourrir les enfants ainsi que les personnes travaillant au village.

 

Ici, les enfants sont pris en charge à 100%, éducation, fournitures scolaires, transport, nourriture ainsi que vêtements et produits d’hygiène pour les enfants qui vivent sur place. Tout cela a un coût qui est assumé par Timbaktu. Bien entendu cette ONG bénéficie d’aides pour financer tout cela, venant de grandes organisations internationales, comme Terre Des Hommes Allemagne, mais aussi de fonds privés, des personnes comme vous et moi qui aident à leur échelle à financer un enfant ou les besoins généraux (matériel, réparations de bâtiments…). Il a été calculé qu’un enfant qui vit à temps plein à Timbaktu coute 25 000 roupies par an, soit 357€ (taux au 31/o8/2012). Cela inclut ses frais d’éducation, de fournitures scolaires, de nourriture, de logement, de vêtements et produits d’hygiène et de transport (chaque enfant rentre 4 jours chez lui chaque fin de mois).

 

Venir ici m’a fait réaliser qu’en versant 30€ par mois (soit le prix d’un t-shirt ou 2 restos ou 4 pintes…) je peux permettre à un enfant de dormir sous un toit en paix, se nourrir correctement, se laver, s’habiller et avoir accès à une éducation dans un endroit magique où le bonheur et le jeu ne sont pas interdits.

 

A ce moment où la crise ressert les budgets et réduit les fonds des grandes organisations pour financer ce type de projet, les donateurs privés sont d’autant plus nécessaires. Quelque soit la somme que chaque donateur peut apporter (30€, 15€, 5€ par mois, 50€ par an…) chaque euro est utile, surtout lorsqu’on le convertit en roupies. Pour vous donner une idée, 1€ = 70 roupies (taux au 31/o8/2012), à Timbaktu, un repas complet coute 10 roupies, avec 1€ on peut donc financer 7 repas…quand je vous dis que chaque euro est utile !! Et après avoir vécu 2 mois ici, je sais que chaque roupie est utilisée intelligemment.

 

Moi, c’est décidé, je parraine un enfant !! Si vous aussi à votre échelle vous voulez aider une association qui saura utiliser l’argent à bon escient, n’hésitez pas à me contacter…j’ai une très bonne adresse pour vous :D coline.dournes@gmail.com



01/09/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 9 autres membres